Des MSN'ers Britanniques recoivent hotline a la police

Écrit par benske. Posted in Windows Live Messenger

Microsoft a fait un accord avec l’association Anglaise Child Exploitation et Online Portection Centre (CEOP), avec Microsoft qui promet de mettre un bouton ‘Reportez abus’ dans sa messagerie instantanee.
Des utilisateurs qui sont mefiat sur un contact anonyme, un peu trop progressif, peuvent en un clic de souris être en contact avec la police Anglaise.
Plus tot cette annee, la protection de l’enfant avait deja un point de contact où les enfants et des parents inquiets pouvent aller quand il y avait un soupcon d’un nomme ‘Predateur en ligne’ dans la liste de contact MSN.
Ces criminels essayent de “seduire” les jeunes et de faire des conversations provocatrices, ils partagent des photos explicites et d’autres formes de porno, qui ensuite sont registres par les destinataires et revendu.
Dans quelques cas ce criminel essaie de faire un rendez-vous avez ca victime, ce qui peut aboutir a un viol.

Selon un porte-parole du CEOP, Jim Gamble, l’accord fait partie du plan ‘Safer By Design’ de l’organisation.
L’homme est enthousiaste de l’offre genereuse de Microsoft.
‘Ils auraient pu gagner 20.000 pond aux annonces publicitaires  qu’ils ont ‘sacrifie’ a la securite des utilisateurs.’
L’association de la protection de l’enfant espere que d’autres firmes de logiciels vont suivre l’exemple de Microsoft.
Avec la venue des sites sociaux comme Bebo et MySpace le debat sur la securite digitale pour les jeunes est re-active.
Ces sites proposent aux utilisateurs la possibilite d’adapter leur identite a leur souhait, ayant pour resultat que ca revient sur la confiance du contact dans sa honnêtete.
La plupart des sites conseillent les utilisateurs de ne pas laisser traîner des donnees personnelles.
 
Pour estimation il y a 61 % des enfants entre 13 et 17 ans en Grande Bretagne qui ont un profil personnel sur un site social.
Beaucoup de ces profils comprennent des photos provocatrices des proprietaires.
Fin juin, pour la premiere fois dans l’histoire, quelqu’un a ete condamne pour seduire digitalement des jeunes. C’est un etudiant en media de 21 ans de Surrey, qui via le site web Teenspot.com reluquait la beaute de la jeunesse.
Source: Messbase

Google+

Suivez Mess-Land sur Google+ et restez informé sur la musique, l'actualité, les sports et le multimédia.

Et Facebook

Articles similaires